Paris et le monde

Orfèvre parisien, c’est à partir de la capitale française que Christofle rayonne dans le monde.

Né à Paris,  Christofle a longtemps sa principale manufacture au cœur de la capitale ; sa boutique principale, le Pavillon de Hanovre, est installée sur les célèbres grands boulevards.  Son prestige est tel que jusqu’au XXIe siècle, les boutiques Christofle se nomment pavillons, c’est le cas de la boutique de la rue Royale, ouverte en 1897, qui prend le pas sur celle du boulevard des Italiens après la Seconde guerre mondiale.

Publicité, 1898Publicité, 1898
Publicité, 1898
Une des grilles de l’Opéra comique, 1898Une des grilles de l’Opéra comique, 1898
Une des grilles de l’Opéra comique, 1898

Christofle a non seulement marqué le paysage de la capitale française, en fournissant les décors de monuments emblématiques tels que l’Opéra Garnier ou l’Opéra Comique, mais aussi la vie parisienne. 

 

La vie officielle - Palais de l’Elysée, ministères et Hôtel de ville - mais aussi grands hôtels et restaurants parisiens s'équipent en Christofle.

Emile Reiber, Dessin d’une bonbonnière persane, 1868Emile Reiber, Dessin d’une bonbonnière persane, 1868
Emile Reiber, Dessin d’une bonbonnière persane, 1868
Lino Sabattini, Service Como, 1953Lino Sabattini, Service Como, 1953
Lino Sabattini, Service Como, 1953
Marcel Wanders, Cuillère Jardin d’EdenMarcel Wanders, Cuillère Jardin d’Eden
Marcel Wanders, Cuillère Jardin d’Eden
Christofle for Napoléon IIIChristofle for Napoléon III
Christofle for Napoléon IIIChristofle for Napoléon III
Christofle for Napoléon IIIChristofle for Napoléon III
Christofle for Napoléon IIIChristofle for Napoléon III

Ouvert au monde, l’orfèvre accueille volontiers influences et créateurs étrangers dans ses collections : japonisme et orientalisme au XIXe siècle par exemple, design italien dans les années 60, ou encore les grands noms du design international d’aujourd’hui comme Marcel Wanders.

 

Très vite sa renommée dépasse les frontières hexagonales, grâce notamment aux Expositions universelles. Christofle y participe régulièrement et il y est chaque fois primé.

Evènements incontournables du XIXe siècle, ces expositions attirent un public considérable : en 1873, à Vienne, l’ambassadeur du Japon achète des vases, en 1891 à Moscou la famille impériale visite et achète, en 1893 Christofle est le seul orfèvre français à participer à la Colombian Fair de Chicago.

Tout aussi vite Christofle ouvre succursales et boutiques dans le monde entier.

Les premiers ambassadeurs de l’orfèvre, à Paris et dans le monde, sont ses clients qui, dès l’origine, ont appréciés, aimés et fait partager Christofle.

Magasin de Vienne, Autriche, vers 1925Magasin de Vienne, Autriche, vers 1925
Magasin de Vienne, Autriche, vers 1925
Magasin de Beyrouth, vers 1925Magasin de Beyrouth, vers 1925
Magasin de Beyrouth, vers 1925
Publicité pour le magasin Christofle d’Oran, Algérie, vers 1950 Publicité pour le magasin Christofle d’Oran, Algérie, vers 1950
Publicité pour le magasin Christofle d’Oran, Algérie, vers 1950
Projet de publicité pour le Venezuela, 1951Projet de publicité pour le Venezuela, 1951
Projet de publicité pour le Venezuela, 1951
Central piece drawing - Christofle for Napoléon IIICentral piece drawing - Christofle for Napoléon III