Eric Schmitt

ÉRIC SCHMITT
Pour Éric Schmitt, homme secret tout en retenue, il est bien plus séduisant de ne pas trop se dévoiler
.

Né en 1955, Éric Schmitt a quitté Paris en 1997 pour vivre et travailler à la lisière de la forêt de Fontainebleau. "Mon travail est la conséquence du sculpteur que je suis presque, de l'architecte que j'aurais aimé être et du designer que je ne suis pas tout à fait." C'est ainsi qu'Éric Schmitt se résume.

Fusionnant le meilleur du passé et un futur débarassé des effets de mode, il a su imposer un présent aux formes paisibles, fondues, taillées, ou soufflées dans des matières solides et douces comme le bronze, l'argent, l'albâtre, le marbre et le verre de bohème, qui attirent immanquablement la caresse. Revisitant à sa façon la tradition française des Arts Décoratifs, ses pièces sont le plus souvent réalisées sur mesure ou numérotées.

 

Pour Éric Schmitt, homme secret tout en retenue, il est bien plus séduisant de ne pas trop se dévoiler. C'est pourquoi lorsque Christofle fait appel à lui le choix s'est porté tout naturellement sur des pièces décoratives comme des boîtes permettant de dissimuler avec élégance, ou des bougeoirs et votives qui illuminent subtilement un lieu.

Il a choisi de travailler l'albâtre, un de ses matériaux de prédilection pour son opalescence, qui donne à l'argent une candeur céleste, mais également le marbre Borghini à la blancheur délicatement veinée. Rares, en éditions limitées, les pièces d'Éric Schmitt sont hautement désirables. Emblématiques de cette collection : un centre de table édité à 50 exemplaires et un vide-poches édité à 12 exemplaires réalisés par les Maîtres Orfèvres des ateliers de Haute-Orfèvrerie, signent cette première collaboration.

Boîte vide-poches en métal argenté

et marbre de Borghini

Boîte en métal argenté

et couvercle en laiton

Votive en métal argenté

Collection Céleste